Pythagore

Pythagore est né en Grèce sur l’île de Samos.
En fait nous savons peu de choses précises sur son enfance. Il serait né vers l’an 600 avant Jesus-Christ. Faute de précision, on déclare bien souvent qu'il est né à une période qualifiée de pré-démocratique et Pythagore pourrait être associé aux philosophes pré-socratiques. Tout cela est bien vague...
Toutefois nous disposons d’un rapport de police qui nous apporte des précisions: ( ce qui prouve que les régimes démocratiques n’ont pas attendu le XX° siècle pour disposer d’une police efficace )

Ce rapport est daté de 570 A JC : la police interroge un jeune homme qui déclare avoir 10 ans : ceci permet de situer sa naissance vers 580. Le jeune homme est interrogé pour avoir chapardé des figues dans le jardin d’un riche marchand de poteries ( ces poteries rouges qui ont fait la fortune et la renommée de Samos ), il a été vu par un sycophante… Finalement Pythagore est un enfant et comme tous les gamins de son âge il fait des bêtises. Avant de déclarer son identité et son nom : il hésite. Aussi la police convoque et interroge le père.

Le père déclare que la naissance de son fils lui a été annoncée par une gitane diseuse de bonne aventure. Il a donc appelé son fils « annoncé par la gitane diseuse de bonne aventure ». En grec ancien « gitane diseuse de bonne aventure » se dit Pythie: le fils sera appelé Pythagore.

Il habite alors une petite maison au bord de la mer Egée. Sur les ruines de la maison a été reconstruit un hôtel qui n’a pas respecté le charme de la maison ancestrale. Aujourdh'hui on peut se recueillir sur les lieux de son enfance pour 65 € la nuit, petit déjeuner compris

A l’âge de 17 ans, il se fait à nouveau remarqué : il fait facilement le coup de poing avec les jeunes de sa banlieue. Son père l’inscrit dans une école de boxe : il semble être un bon boxeur puisqu’il gagnera les épreuves de qualifications aux Olympiades. Plus tard quand on réécrira sa biographie on déclarera qu’il a même remporté les jeux olympiques, mais rien n’a été prouvé.

Ensuite tout va très vite, on ne sait pas si c’est par goût du voyage ou pour fuir une police trop zélée mais il entreprend une succession de voyages et de séjours à l’étranger qui vont le conduire dans les pays du Moyen Orient. En fait il est initié dans des camps d’entrainements (Syrie , Egypte, Turquie … ). Initié au mystère de la résurrection d’Osiris, les prêtres lui auraient appliqué sur la cuisse le disque ailé d'Atoum-Râ, en feuille d'or, ce qui lui valut le surnom de Pythagore « le tatoué à la cuisse d’or » ( chrysomère).

Après avoir appris le maniement des armes ( géométrie, médecine, enseignement.. ) il revient dans son pays d’origine , Samos. Mais nul n’est prophète en son pays.

Hypoténuse

Vers 45 ans il est contraint de s’exiler dans une colonie grecque installée dans le sud de l’Italie. Là pour s’allier le pouvoir en place il appuie un régime politique de type oligarchique, c'est-à-dire « aristocratique », réservé à une élite. Pour mieux répandre ses idées il crée une secte: l’École de Pythagore ou Fraternité pythagoricienne, une association scientifique, philosophique, politique et religieuse avec règles de vie et d'éthique. Sa doctrine et son talent d’orateur, son emprise sur ses disciples, faciliteront l’implantation de quelques bases qui vont temporairement contribuer à répandre ses idées.

C’est là auprès des membres de sa secte qu’il va développer ses idées et créer une brigade chargée de traquer les nombres qui ne sont pas raisonnables. Une vie entière ne suffira pas
Malgré la discipline qu'il va imposer autour de lui, l'un de ses plus fidèles adeptes Hyppase de Métaponte va payer de sa vie pour avoir dévoilé l'incommensurabilité de certains nombres


La fin de vie de Pythagore (85 ans ) est mal connue, il est possible qu’une action subversive ( une Mafia bien avant l'heure ) soit à l’origine du soulèvement de la population et d’un mouvement de rébellion qui lui sera fatal :
Tout se serait joué devant un champ de fèves. La légende veut que Pythagore ait été assassiné par ses poursuivants, après s’être retrouvé devant un champ de fèves qu'il aurait refusé de traverser pour fuir.

Il interdisait à ses disciples de consommer des fèves, car elles étaient censées renfermer l'âme des morts. Il avait emprunté cette croyance aux Égyptiens, pour qui traverser un champ de fèves était tabou.
Il interdisait aussi à ses disciples de consommer des fèves, car il ne supportait pas que les séances de réflexion sur les nombres premiers soient perturbées par les flatulences .

On peut mourir par crainte des flatulences et passer pour un génie 2 500 ans après sa mort !

Que doit-on retenir de Pythagore: surement pas son théorème, car il était connu bien avant par les Babyloniens, et il a été démontré pour la première fois un peu après par Euclide. Ce qui est plus important c'est qu'il soit à l'origine de la découverte des nombres incommensurables.

Et si nous, aujourd'hui, nous redécourions que les êtres sont incommensurables...

L'école d'Athènes

Les modernes